Logo Salon SME Salon SME Online
9 & 10 mars 2017
Salon virtuel dans toute la France
Salon SME Paris
25 & 26 septembre 2017
Palais des Congrès - PARIS
Twitter
#SalonSME
ContactsEspace presseExtranet exposantExposer
Partenaires
Officiels
APCE APCMA Partenaires
Médias
Management NRJ Global Viadeo

Le blog du Salon SME

e.commerce : 5 règles pour percer !

Publié dans Le Salon 2008 — Marie-Laure Bouchet le 14 octobre 2008 à 18:33

Au troisième rang des cybers-acheteurs européens, les Français ! L’enjeu pour les cybers marchands, parvenir à créer une véritable relation client d’écran à écran.

Quelques bonnes pratiques glanées au fil de la conférence « Réussir dans le e.commerce, comment faire ? » entre 12h15 et 13h30 :

> Créer un site le plus simple possible :

Des tests pourront au fur et à mesure permettre de modifier le site au vu de ce qui marche le mieux.

> Tester son site en se mettant à la place de l’acheteur :
Un achat en ligne est loin d’être simple. Faites tester l’achat en ligne sur votre site par des amis, vos parents et par vous-mêmes ! Vous verrez tout de suite ce qui peut freiner l’acheteur.

> Instaurer au maximum la relation de confiance avec l’internaute :

En effet, dans une relation commerciale à distance, il faut rassurer au maximum l’acheteur. C’est  inscrire le logo des banques partenaires du site, afficher le cadenas garantissant que les transactions sont sécurisées, bref, maîtriser les standards du web en matière de sécurité.

> Créer la possibilité de la relation :
C’est par exemple, afficher un n° de téléphone sur toutes les pages. L’acheteur un peu désemparé pourra ainsi se rassurer par un coup de fil au service client.
« Il faut chouchouter son client comme on le ferait s’il était en face de soi ! » rappelle Catherine Barba, présidente de Cashtore.
Ce simple numéro permet de conforter le client tout au long du « tunnel d’achat », le nombre de pages sur lesquelles il va naviguer avant de concrétiser son achat.

> Augmenter le taux de transformation de votre site marchand :
Une bonne astuce, le cross selling : proposer lorsque l’internaute s’apprête à payer son panier d’achats des produits complémentaires.
« C’est ce qui m’a permis d’augmenter de 8 euros le panier moyen de mes clients » explique Mathilde le Rouzic, fondatrice de Bagatelles.

… et pour finir beaucoup de persévérance ! Eh oui, il ne faudrait pas oublier que seulement 1 % des visites sur un site aboutissent à un achat en ligne !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire




  Demandez votre invitation gratuite          Envoyez une invitation au salon  


  Demandez votre invitation gratuite          Envoyez une invitation au salon