Logo Salon SME Salon SME Online
9 & 10 mars 2017
Salon virtuel dans toute la France
Salon SME Paris
25 & 26 septembre 2017
Palais des Congrès - PARIS
Twitter
#SalonSME
ContactsEspace presseExtranet exposantExposer
Partenaires
Officiels
APCE APCMA Partenaires
Médias
Management NRJ Global Viadeo

Le blog du Salon SME

Portrait d’entrepreneure : 4 questions à Catherine Neressis, Co-Fondatrice de Particulier à Particulier

CATHERINE NERESSIS_siteManque de confiance ? Carrière écourtée ? Conciliation difficile de la vie pro et perso ? Pourquoi les femmes sont-elles moins nombreuses à entreprendre que les hommes ?

Catherine Neressis,Co-fondatrice de Particulier à Particulier, témoigne sur son parcours et ses motivations.
De quoi tordre le cou à pas mal d’idées reçues…

 

En quoi devenir entrepreneure a changé votre vie ?

« Mes parents travaillaient à Air France et rêvaient que je devienne hôtesse de l’air. Je n’en n’avais pas envie. Alors j’ai quitté la maison et fais mille petits jobs dont vendeuse, puis documentaliste, puis journaliste. C’est ainsi qu’est née l’idée de créer un journal, De Particulier à Particulier.
Sans argent ni relations dans ce domaine, il a fallu apprendre, inventer, créer. On se sent un peu comme un pionnier, c’est hyper enrichissant. Cela permet de sortir de son milieu, de rencontrer des personnes que jamais je n’aurais rencontrées si j’étais restée salariée.
Plus l’entreprise PAP a grandi, plus elle a créé de journaux et de sites (Pap, Immoneuf, Construire sa maison…..), plus les problèmes se sont complexifiés et plus les relations professionnelles sont devenues riches.
Nous avons aussi subi des échecs. Suffisamment graves pour être obligé de se séparer de collaborateurs. Ceci est la pire des responsabilités qui incombent à un entrepreneur, le revers de la belle médaille. Mais on apprend dans cette pénible tâche à hiérarchiser les priorités, faire taire ses sentiments.
N’ayant pas envie que mon quotidien soit routinier, je crois que devenir entrepreneure m’a permis de répondre à cette attente.
En même temps, cela ne m’a ni empêché de me marier, ni d’avoir des enfants. Je le dis car parfois c’est une crainte des femmes. Peut-on mener de front vie professionnelle très intense et vie familiale ?  Oui, oui, oui ! »

 

Quel est votre modèle de femme entrepreneure et pourquoi ?

« Mon rêve d’enfant n’était pas de créer une entreprise (vu la profession de mes parents, je ne savais même pas ce que cela voulait dire…) mais de devenir médecin ou chirurgien. Sauver des vies, quel plus beau challenge ?
Alors, mon modèle, la personne que j’admire le plus est Christine Janin, Fondatrice d’ « A chacun son Everest ». Depuis vingt ans, elle a emmené plus de 3 500 enfants malades d’une terrible maladie, en cure de vie dans les montagnes. Cette belle dame est l’incarnation de la simplicité et de la force. Grosse admiration. »

 

Un conseil aux femmes qui hésitent encore à se lancer dans l’aventure entrepreneuriale ?

Créer une entreprise est très comparable à faire un bébé. On n’a pas le mode d’emploi, on improvise en permanence, on s’adapte, on fait au mieux et c’est du bonheur chaque jour malgré quelques grosses fatigues et énervements.
Et puis, il ne faut surtout pas penser que créer une entreprise c’est prendre le voile !
Alors si l’on a une idée à laquelle on croit le matin, le midi, le soir et la nuit, il faut se fixer une date de création, faire un compte à rebours, et foncer. Ou bien ça marche et c’est le bonheur, ou on rencontre un problème et alors on réorientera sa carrière.  Cette parenthèse constituera un fabuleux bagage qui comptera positivement pour toute recherche d’emploi.»

 

3 propositions pour développer l’entrepreneuriat au féminin ?
« 1. Libérer le travail pour que des aides à domicile, des crèches, des haltes garderies puissent facilement venir au secours des femmes ayant un rendez-vous de dernière minute.
    2. Inviter dans les grands medias et notamment à la télévision, des femmes qui ont mené à bien une entreprise sans pour autant sacrifier leur vie privée.
    3. Echanger beaucoup avec les derniers messieurs dinosaures qui pensent que jamais jupon ne pourra conduire une aventure entrepreneuriale digne de ce nom. »

 

Catherine Neressis est également intervenue au Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) 2015, à l’occasion de la 4ème édition de la Journée des Femmes Entrepreneures. Découvrez ou redécouvrez son intervention en Conférence Inaugurale, grâce au replay  “Micro-entreprises devenues grandes“.

Pour vous former et vous informer, retrouvez toute l’année en accès libre les podcasts audios des conférences 2015.

 

Journee_des_femmes_entrepreneurs_2016_RVB_JPGEt comme des milliers de créatrices et dirigeantes d’entreprise, ne manquez pas, le 5 octobre prochain, la 5ème édition de la Journée des Femmes Entrepreneures !

 

 

Événement parrainé par la Caisse d’épargne et en partenariat avec France active.

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire




  Demandez votre invitation gratuite          Envoyez une invitation au salon  


  Demandez votre invitation gratuite          Envoyez une invitation au salon