Logo Salon SME Salon SME Online
9 & 10 mars 2017
Salon virtuel dans toute la France
Salon SME Paris
25 & 26 septembre 2017
Palais des Congrès - PARIS
Twitter
#SalonSME
ContactsEspace presseExtranet exposantExposer
Partenaires
Officiels
APCE APCMA Partenaires
Médias
Management NRJ Global Viadeo

Le blog du Salon SME

Que d’interrogations autour du statut d’auto-entrepreneur !

Publié dans Auto-entrepreneur,Création d'entreprise — admin le 18 août 2008 à 10:03

En surfant sur les blogs et les forums, nous avons réalisé à quel point la création du statut auto-entrepreneur suscitait des questions et des doutes.

Nous vous retranscrivons aujourd’hui un bilan de nos recherches :

CONDITIONS D’ACCES
- Ce statut sera-t-il accessible aux professions libérales ?
- Je suis fonctionnaire, ai-je le droit de créer une auto-entreprise ?
- Quels sont les secteurs concernés par l’application du statut : artisanat, commerce, coaching ?
- En tant que chômeur, vais-je conserver mes droits si je deviens auto-entrepreneur ?
- Les ressortissants de l’Union Européenne résidant en France peuvent-ils aussi créer leur auto-entreprise ?

DEMARCHES ADMINISTRATIVES
- Vais-je devoir passer par la Chambre de commerce et d’industrie pour immatriculer mon activité ?
- Quelles sont les démarches administratives à effectuer ?
- Comment déclarer le lancement ou l’arrêt de son activité ?
- Combien de temps y-a-t-il entre le moment où je déclare mon activité et le moment où je peux exercer réellement ?
- Quel est l’intérêt de déclarer si ça ne me rapporte que de petits revenus ?

DEFINITION / CHAMPS D’APPLICATION DU STATUT
- Puis-je créer mon auto-entreprise pour quelques mois seulement ? Et pour toute la vie ?
- Puis-je créer une auto-entreprise de services et une de commerce ?
- En quoi est-il plus avantageux que les statuts déjà existants ?
- J’ai déjà créé ma micro entreprise, est-il possible de la basculer en auto-entreprise ?

Si vous aussi vous vous posez aussi des questions, partagez les avec nous sur ce blog et venez au salon pour trouver les réponses.

3 commentaires »

  1. De toute évidence, cela va casser un certain nombre de métiers,qui ont pignont sur rue avec les charges et les obligations qui les accompagne.
    Cette mesure aurait fait merveille il y a 20 ans dans les périodes glorieuses.
    Aujourd’hui, c’ est une “solution” d’ urgence, face aux retraites dit a taux plein où l’ individu “citoyen”, hors fonctionnaires, “certains on mème des années qui compte double”
    perd a l’ entrée de ses droits déja 50% de son pouvoir d’ achat
    où la diminution du temps de travail a dégagée du temps sans les moyens d’en profiter avec des salaires bloqués, “on est obligé d’ organiser des visites gratuites de nos musés
    et des étudiants sur la touche

    dans cette société aujourd’ hui atone

    ruinée par 30 ans de socialisme

    Les Français sont majoritairement socialistes, mais abreuvent de leur argent le grand capitalisme que représente la grande distribution qui va dailleur s’étendre grace a M Attali, “grand visionnare” de
    l’ évolution de notre société, et qui va Laminer un peu plus le tissu social , “a voir dans 4 ou 5 ans”
    Reste les petits “boulots”
    Alors, Et bien il vaut mieux prendre un 2èm travail déclaré pour ceux déja salariés mème a la poste de nuit
    ce qui comptera pour la ” retraite ” a taux plein le jour venu
    Pour les autres, retraités,chomeurs, étudiants,
    c’ est une question de survie,
    mais une fois qu’ils se seront fait connaitre
    si les règles sont modifiées,”13% tout inclus ”
    a quoi seront ils manger
    Mais nul doute que cela parasitera celui déja installé et qui ne peut plus joindre les 2 bouts
    en travaillant
    Car le problème des petits boulots
    c’ est le donneur d’ ordre
    Le mondialisme qui a consisté a démonter nos usines
    poluantes et de les remonter dans d’ autres pays
    l’ europe qui favorise les délocalisations
    “marché de dupe que cela”
    Où sont les employeurs
    laveur de vitre, promeneur de chiens, livreur
    accompagnateur, chauffeur
    C’ est du paisir et de l’ épanouissement
    promis

    Commentaire by ibso — 7 octobre 2008 - 14:53

  2. Pour ma part, je trouve ce nouveau statut intéressant. J’offre des prestations informatiques et passe par une société de portage salarial car je ne souhaitais pas être indépendante, ayant 3 enfants et souhaitant garder de la dispoinibilité pour eux. Mais sur un tarif brut, il me reste environ 55% entre le prélèvement des charges salariales, patronales et les frais de gestion. Avec ce nouveau satut, comme avec le portage, je ne payerai des charges que lorsque j’aurai des revenus, par contre beaucoup moins. Donc j’attends janvier avec impatience.
    Par contre, mes services informatiques s’adressent aussi bien à des particuliers qu’à des entreprises, sans vente de matériel. Si je veux faire bénéficier les premiers du crédit d’impôt, dois-je créer 2 entreprises distinctes puisqu’en principe pour les avantages du service à la personne à domicile, l’entreprise ne doit faire que cela ? Je regrette bien de n’avoir pas pu assister à ce salon !

    Commentaire by kami — 9 décembre 2008 - 8:51

  3. quelles sont démarches administratives à effectuer?

    Commentaire by nalbanyan — 26 mars 2009 - 10:15

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire




  Demandez votre invitation gratuite          Envoyez une invitation au salon  


  Demandez votre invitation gratuite          Envoyez une invitation au salon