Logo Salon SME Salon SME Online
9 & 10 mars 2017
Salon virtuel dans toute la France
Salon SME Paris
25 & 26 septembre 2017
Palais des Congrès - PARIS
Twitter
#SalonSME
ContactsEspace presseExtranet exposantExposer
Partenaires
Officiels
APCE APCMA Partenaires
Médias
Management NRJ Global Viadeo

Le blog du Salon SME

Reprises d’entreprises : un enjeu économique majeur

Publié dans Aide reprise d'entreprise,Création d'entreprise,Le Salon SME,Les experts de Place des réseaux — Amélie Guider le 20 septembre 2012 à 10:44

On n’y pense parfois un peu moins que la création d’entreprise, mais la transmission-cession est une autre manière de se lancer dans l’entrepreneuriat. Au point d’ailleurs que la plupart des observateurs économiques s’accordent pour dire que la reprise d’entreprises constitue un enjeu important pour croissance de l’économie française dans les années à venir.

Les données chiffrées sur le sujet font état d’environ 60 000 reprises par an dans les prochaines années, dont une grande majorité de cessions (VS les transmissions aux descendants, qui sont largement minoritaires, moins de 10 % des transmissions).
D’après BPCE L’Observatoire, ces 60 000 cessions devraient se répartir comme suit :
50 000 cessions de micro-entreprises (moins de 10 salariés), 5 000 cessions de petites entreprises (de 10 à 50 salariés) et 500 cessions d’entreprises moyennes (50 à 250 salariés), qui pour l’occasion perdront leur caractère familial.

Au cours des prochaines années, les PME et ETI (entreprises de taille intermédiaire) devraient, pour le tiers d’entre elles, changer de main.
Ce n’est pas rien, cela représente de très nombreux emplois, et ce renouvellement est d’une ampleur inédite jusqu’alors. Il concerne tous les secteurs d’activité sont concernés, qu’il s’agisse de l’industrie, des services et du commerce, ou même de l’agro-alimentaire.

La reprise d’entreprise n’est pas une opération simple, et reste un projet lourd : pour être menée à bien, tant le cédant que le repreneur doivent faire preuve de réalisme, de rigueur et de méthode.
Le jeu en vaut pourtant la chandelle, puisque d’après Oséo, plus de 80 % des sociétés reprises sont encore en activité cinq ans plus tard, ce qui est loin d’être le cas des entreprises créées ex nihilo.

Et vous, avez-vous un projet de reprise d’entreprise ? Quel regard portez-vous sur la reprise d’entreprise ? Quels conseils donneriez-vous à un potentiel repreneur ? Faites-nous part de votre expérience !
Venez aussi assister aux conférences du prochain Salon SME (ex Salon des micro-entreprises) et échanger avec les experts présents sur le Salon : réservez votre pass gratuit sans attendre !

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire




  Demandez votre invitation gratuite          Envoyez une invitation au salon  


  Demandez votre invitation gratuite          Envoyez une invitation au salon