3 conseils pour bien démarrer votre micro-entreprise


Pas toujours évident pour un créateur de faire directement les bons choix pour assurer la viabilité de sa micro-entreprise. Découvrez ci-dessous 3 erreurs fréquemment commises par les jeunes entrepreneurs et les conseils pour les éviter.

Le financement de votre micro-entreprise

Souvent pressés de démarrer leur nouvelle activité, les créateurs de micro-entreprises sous-estiment leur besoin de trésorerie ou surestiment les aides financières qu'ils peuvent attendre d'une banque ou d'une structure d'accompagnement.

De plus, évitez de solliciter trop tôt votre banquier. Assurez-vous de pouvoir vous appuyer sur un business plan finalisé et sur un prévisionnel solide. Ce dernier devra tenir compte de tout ce qui peut se passer en termes d'investissement au lancement de votre micro-entreprise et des besoins de fond que vous aurez le temps d'encaisser les premières factures.

> Pour faire le point sur le financement de votre micro-entreprise, découvrez le Parcours Financement du Salon SME (ex Salon des micro-entreprises).

Si vous montez votre micro-entreprise avec un associé

De plus en plus de créateurs s'associent pour créer leur micro-entreprise : le risque paraît moins grand et l'apport personnel plus simple. Pourtant, il faut bien prendre conscience que, comme dans un mariage, vous serez lié à votre associé, pour le meilleur et pour le pire.
Voici trois conseils à suivre pour la pérennité de votre association :

  • Associez-vous à quelqu'un de complémentaire pour apporter une plus value à votre micro-entreprise.
  • Evitez de vous partager la micro-entreprise à 50/50, en cas de désaccord, vous seriez complément bloqué pour les prises de décisions. Essayez plutôt de trouver un tiers neutre, qui posséderait 2% de l'activité et ainsi, la capacité de vous départager en cas de conflit.
  • Etablissez une complète transparence entre les associés, surtout si vos domaines de compétences sont très différents (compta, gestion..).

Si vous lancez votre micro-entreprise en solo

Quelque soit le secteur d'activité de votre micro-entreprise, votre priorité sera toujours de trouver des clients, et du faire rentrer du chiffre d'affaires. Il est donc important de réussir à déléguer tout ce qui ne fait pas parti de votre cœur de métier (secrétariat, rédaction des contrats, rédaction des statuts, comptabilité…)
Il s'agit là d'un véritable investissement pour la crédibilité et la viabilité de votre micro-entreprise.

> Découvrez le programme des conférences pour les entrepreneurs solo

> Plus d'informations sur les micro-entreprises

APCE APCMA région Île de France L'Express Figaro Entrepreneurs Management NRJ Viadeo